Un petit peu de démocratie participative à Saint Jouin Bruneval ?

Selon le journal municipal, un conseil municipal de jeunes serait bientôt instauré à Saint Jouin Bruneval. Enfin envisage-t-on d’introduire un élément de démocratie participative dans notre village !

Un conseil municipal de jeunes peut en effet avoir une portée éducative intéressante pour nos futurs citoyens et permettre une amélioration de la politique pour la jeunesse. Enfin, surtout, faire confiance à la jeunesse est impératif pour son avenir.

Une mise en place qui soulève bien des questions

Seulement comment mettre en place un tel organe ? Nombreuses sont les questions à poser avant toute chose :

  • quelle tranche d’âge solliciter (de 7 à 25 ans ?) ? et pourquoi ?
  • quel mode d’entrée dans ce conseil (volontariat ? élections ? tirage au sort ?) ?
  • à combien de jeunes ouvrir ce conseil ?
  • pour combien de temps ces représentants sont-ils élus ?
  • quel rôle (consultatif ? force de proposition ?) ? pourquoi ?

Aucune de ces questions n’est abordée dans le dernier journal municipal.

Des difficultés à ne pas sous-estimer

Nombreux sont aussi les écueils : l’un des principaux est peut-être de borner l’horizon de la jeunesse à certaines problématiques seulement. À ce propos, la dernière phrase de l’article interpelle : la majorité entend programmer un conseil municipal « consacré à des sujets présentant un intérêt pour les jeunes ». Qu’est-ce donc qu’un « sujet présentant un intérêt pour les jeunes » ? La frontière devient alors ténue entre éducation à la citoyenneté et la démagogie, où l’on dit à son public ce qu’il a envie d’entendre  (Rappelons par ailleurs qu’un conseil municipal est public, et que les jeunes comme les plus âgés peuvent assister à n’importe quel conseil).

Autre problème : l’indépendance d’une telle instance. Comment responsabiliser des jeunes gens et leur donner des informations sans les orienter ? Cela mérite réflexion.

Quid du conseil participatif ?

Enfin, à propos de démocratie participative… Où en est donc le conseil participatif qui était cette fois-ci destiné aux adultes ? Le maire daignera-t-il un jour répondre aux personnes qui se sont portées candidates ? Traitera-t-il les jeunes avec le même mépris avec lequel il a traité les adultes ?

Espérons en tout cas que ce conseil municipal des jeunes se mette en place en toute transparence et qu’il ouvre le chemin à d’autres instances participatives.