CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI : « LA MER QU’ON VOIT DANSER… »

Le conseil municipal du 26 mai a été consacré pour l’essentiel à l’aménagement du littoral.

Un accès à la mer pour tous

A d’abord été proposée une motion « pour un accès à la mer pour tous ». François Auber a assuré que le GPMH (Grand Port Maritime du Havre) a donné son accord pour mettre en place une cale de mise à l’eau. La commune aurait déjà engagé des contacts pour en étudier l’aménagement et compte faire appel à l’Europe et aux collectivités pour trouver des financements. Cette précision a été apportée après la question d’une conseillère : à quelle hauteur ce projet engagerait-il  financièrement la commune ?

Cette motion a été votée à l’unanimité. Notons que pour l’instant, officiellement, seule une « réunion de négociation » est programmée, le 19 juin 2014.  

Comme il était question de la plage, a aussi été abordé la réfection du parking.  Olivier Henry a assuré que la commune n’était en rien  impliquée puisque cette zone appartient au GPMH.

Le perré de Bruneval : l’Arlésienne

La réhabilitation du perré de Bruneval a fait l’objet d’un autre débat. Le GPMH se serait engagé à financer les travaux à hauteur de 700 000 € au titre de « dédommagement pour le préjudice subi ». La commune n’aurait qu’à financer les travaux pour l’accessibilité, estimés à 50 000 €.  La majorité espère une subvention DTER (Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux) à hauteur de 20 %. Les élus ont voté ce projet à l’unanimité. Les travaux pourraient commencer à l’automne 2014.

Seulement un conseiller a demandé s’il ne s’agissait pas encore d’un beau mirage. On peut en effet parler d’ « arlésienne » à propos de ce perré. Ainsi, dans le journal municipal d’août 2011, on lisait : 

« La phase administrative pourrait démarrer à l’automne 2011 par le dossier loi sur l’eau et le permis d’aménager (sic), les travaux pourraient débuter en 2012. » extrait du journal communal St Jouin décembre 2011

En décembre 2011, dans le même organe :

« L’estimation globale de la réfection est en cours d’évaluation. Le GPMH prendra en charge l’ensemble des travaux, la participation communale se limitera à l’achat du mobilier extérieur, (bancs en bétons colorés). Dossier administratif 1ersemestre 2012 – Début travaux 2ème semestre 2012 » 

Enfin, en mars 2014, dans la presse locale : 

 « Un chantier qui a pris quelque retard en raison de la période de nidification à protéger mais qui devrait démarrer en avril et se terminer en novembre 2014. »

En effet, François Auber a avancé les périodes de nidification et des recours juridiques contre le projet pour expliquer ces reports perpétuels.

Nous nous étonnons quand même du manque de cohérence d’un projet qui, rappelons-le a déjà coûté 220 000 € (http://atelierdesaintgeorges.com/amenagement-urbain21.html) : que doit financer la commune : l’accessibilité ou simplement le mobilier extérieur ?

Une autre question aussi est soulevée : pourquoi le GPMH ne communique-t-il pas du tout sur ce projet ?

Pour les touristes et les baigneurs

L’ensemble du conseil a aussi voté une délibération concernant la vente des jetons pour l’aire de camping-cars. La mairie n’étant pas toujours ouverte, les commerçants seront habilités à les commercialiser, à hauteur de 2 €.

Puis la surveillance de la plage a été actée du 5 juillet au 31 août.

Un Mât de mesure au large de Fécamp

Enfin, le conseil a voté pour l’installation d’un mât de mesure au large de Fécamp (19 voix pour).

 

D’autres questions ont été abordées pendant cette réunion du 26 mai : intercommunalité et urbanisme. Les débats ont été vifs. Nous en parlerons dans un prochain article.