Archives pour la catégorie Archives

Contenus archivés

CONSEIL MUNICIPAL DU 18 DÉCEMBRE 2014 : DES CONSEILLERS PERPLEXES

Aujourd’hui, c’est un membre de la liste « Choisissons notre avenir » qui nous propose son compte rendu. Il parle au nom de ses collègues.

1 680 000 €… (et bien davantage) de nouveaux investissements !

Six délibérations nécessitaient de délibérer sur des avant projets. En effet, il s’agit d’investissements promis par la majorité municipale lors de la dernière campagne municipale.

Il s’agit de :

  1. la construction d’un Pôle Raquette et Pôle Sportif sur le terrain de foot actuel (485 000€) ;
  2. la réalisation de chemins piétons dans le bourg et à proximité (335 000€) ;
  3. l'agrandissement du restaurant scolaire ; (30 000€)
  4. l’aménagement du presbytère (662 000€) ;
  5. l’aménagement d’un cabinet médical (155 000); — Nous sommes très satisfaits de cette initiative et la soutenons —
  6. la réalisation d’une cale de mise à l’eau et d’un port à sec ; — Le Maire a refusé de communiquer le budget estimatif

L’ensemble de ces projets représente un investissement de 1 680 000 € (sans compter la cale de mise à l’eau et le port à sec) et nous restons très circonspects sur la capacité de la commune à assumer toutes ces dépenses (cf. article du 14 décembre). Notre volonté de participation constructive nous a donc amenés à émettre un certain nombre de réserves sur la réalisation de ces projets.

Droit de préemption : une démarche risquée

Les 3 parcelles préemptées

Cliquez sur l'image pour l'agrandir et découvrir les 3 parcelles préemptées

À l’ordre du jour, il y avait aussi une délibération sur le droit de préemption urbain à l’Etablissement Public Foncier de Normandie pour les parcelles cadastrées N°A1010 ; A204 et A997.

Au regard du processus de préemption qui va à l’encontre de la liberté de propriété, on peut être inquiet si un des propriétaires devait mettre en vente un de ces biens. En effet, la commune sera dans l’obligation de réunir les fonds dans un délai maximum de cinq ans. Où trouverons-nous cet argent ? Cette démarche semble être risquée au regard de l’impact financier que cela pourrait représenter.

Les affaires générales

Ensuite nous avons voté favorablement 10 points relevant des affaires générales :

  • tarifs cimetière
  • achat cases columbarium
  • révision des loyers
  • adhésion à la médiathèque
  • contrat d’assurance
  • vidéo-surveillance
  • contrat pour la chaufferie
  • aménagement de la terrasse du Proxi
  • achat d’un local pour l’association canine
  • réfection du rond-point du cheval.

Pour ce dernier point nous sommes surpris qu’il ne soit toujours pas réparé, ça fait quatre ans maintenant que l’artiste a sollicité pour la première fois la commune en vue de l’entretien (cf. article dans l'Echo des falaises n°1).

Des délibérations qui créent le trouble

Trois délibérations ont été proposées qui concernent des compétences de la communauté de communes :

  • RAM intercommunal
  • Maison médicale
  • Ordures ménagères.

Le conseil municipal n’a pas à se prononcer sur ces points, car la commune n’est pas compétente sur ces points. Nous nous étonnons de cette pratique contribuant à créer des tensions inutiles avec la Communauté de communes de Criquetot l’Esneval. Nous sommes pour travailler de manière constructive avec cette dernière, dans l’intérêt des Saint Jouinais. 

SITUATION FINANCIERE : PEUT-ON DIRE QUE SAINT JOUIN BRUNEVAL EST EN BONNE SANTE ?

Sur Le Net, de nombreux indices corroborent les inquiétudes qu’on peut nourrir sur la santé financière de notre commune.

En présentant le budget primitif 2014 de la commune, le Maire s’est félicité de la gestion financière de la commune en adressant de réels compliments à Aurélien Paul. Cependant, lors de la dernière campagne électorale,  Patrice Delamare et la liste « Choisissons notre avenir » ont émis des doutes sur cette bonne santé financière. Certains n’ont pas voulu entendre ces réserves et ne veulent sûrement pas les entendre.

Aujourd’hui toutefois des outils de comparaison de la situation financière et des niveaux de taux d’imposition des communes fleurissent sur internet.

En voilà un : http://vigiecitoyenne.nouscitoyens.fr/ville/index/id/76595/saint-jouin-bruneval

 Mais il y en a bien d’autres et ils arrivent tous à la même synthèse pour Saint Jouin Bruneval : la commune est dans le rouge. Pour pousser l’enquête un peu plus loin, il suffit de taper « argus des communes » sur un moteur de recherche et vous pourrez croiser les informations et évaluer la pertinence des propos tenus.

La politique d’investissement soutenue a eu impact sur les réserves de la commune qui ont fondu et ne permettent pas d’envisager l’avenir avec sérénité au moment où les dotations de l’État notamment vont diminuer de manière certaine.

L’analyse des équilibres financiers met en évidence un niveau de trésorerie insuffisant. L’évolution de la courbe d’endettement montre le dérapage financier. Et la majorité municipale souhaite encore investir massivement (voir l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal).

Bien sûr, pour le moment, la pression fiscale sur les ménages est tout à fait dans la moyenne et heureusement : nous sommes en zone SEVESO, c’est-à-dire une zone avec un risque industriel. Ainsi, si en plus du risque, on avait une fiscalité plus importante qu’ailleurs on serait dans l’incohérence la plus totale.

Mais peut-on continuer à investir autant dans un contexte économique et financier aussi défavorable aux collectivités territoriales et au regard des indicateurs financiers sur la commune de Saint Jouin Bruneval ?